Une vague d’amertume
Me submerge de sa brume
Mon âme crie dans la nuit
J’étouffe seul sans bruit

Oh vieillesse mon ennemie
Tu me laisses là sans vie
Au bord du gouffre insondable
Que la pitié rend impitoyable

Un ami que j’aperçois au loin
Sur l’onde la plus profonde
Ne m’appelle pas en vain
Mon coeur aussitôt gronde

Une vie puissante me réanime
Je brûle d’un feu renouvelé
Parole amie douce médecine
Où êtes-vous mes amis désirés

Être avec cela compte vraiment
Participer aider désespérément
La vague sinon va m’emporter
Je veux aimer pour y résister

Face au vent face à cette marée
Le seul pilier auquel s’accrocher
C’est l’amour, l’inébranlable amitié
Qui pour synonyme a le verbe donner